Skip to content

Actualités et événements

Exercice de cartographie

La première réalisation du réseau a été, à la demande du groupe de travail du G7 sur les MTN, de mieux savoir « qui fait quoi » en France sur les MTN. Un questionnaire a été envoyé à plus de 200 membres du réseau. Les résultats de cette analyse ont été présentés au groupe de travail du G7 à Bruxelles en février 2017.

L’une des premières observations faites à l’issue de cette analyse préliminaire confirme le manque de coordination de la communauté scientifique et médicale française travaillant sur les MTN. Il y a 2 causes à cela : (1) une cause intrinsèque :  traiter 20 maladies différentes, qui en plus sont « négligées », met en jeu plus de 20 réalités et contextes différents, et (2) une cause structurelle : il manque une école de médecine tropicale dédiée au sein de l’organisation française des MTN.

La recherche et la formation sur les MTN sont menées à la fois dans les instituts de recherche et les universités ainsi que dans certaines institutions et fondations privées. Toutefois, ces activités manquent d’une réelle coordination entre elles. Seules certaines institutions dédiées ont structuré leurs équipes de recherche autour de ce sujet, c’est notamment le cas de l’IRD, de l’Institut Pasteur, du CIRAD ainsi que de quelques universités. 

No comment yet, add your voice below!


Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.